Prise de poids : et si la suralimentation n’en était pas la principale cause ?

La plupart du temps, on relie directement la prise de poids à une consommation excessive d’aliments caloriques. Mais cette évidence est-elle toujours vérifiée ? Notre est-elle toujours responsable de notre prise de poids ? N’existe-t-il pas d’autres facteurs de cette transformation corporelle ? Une conception de la suralimentation responsable de la prise de poids que nous essayerons de relativiser à travers l’exposé d’autres motifs responsables de l’obésité.

Le facteur de la prédisposition génétique

S’il est vrai que dans la majeure partie des cas, la prise de poids est due à une consommation régulière d’aliments à forte composition calorique, cette explication ne couvre pas tous les cas de surpoids.

Le facteur génétique peut également avoir son rôle à jouer. Le plus souvent, c’est d’ailleurs une complémentarité entre l’inné (issu des gênes de votre famille) et l’acquis (vos habitudes alimentaires) qui permet d’arriver à une masse corporelle élevée. Le niveau d’obésité peut-être moindre ou considérable en fonction de l’ascendance de la gêne en question ou du rapport de liaison généalogique.

Cependant, la prédisposition génétique à la prise de poids n’est pas un mal impossible à vaincre. Il vous suffit d’en être conscient et d’adopter au maximum les bonnes habitudes physiques et alimentaires.

Une absence ou insuffisance de pratique sportive est dangereuse

La pratique d’une activité physique régulière n’est pas seulement réservée aux athlètes de haut niveau. Il est également indispensable au maintien en bonne santé de l’organisme de tout homme en général.

En effet, la pratique du sport a un effet revigorant sur les différents systèmes du corps humain. Le système cardiovasculaire est plus stable. Le système digestif est mieux régulé. Quant au système endocrinien, il se voit plus revitalisé par une bouffée d’oxygène dans les poumons qui favorise une meilleure circulation du sang. Tout cela contribue efficacement à l’élimination des graisses et à la prévention des maladies.

C’est à cet effet qu’il est recommandé d’effectuer en moyenne 2 heures 30 minutes d’activité sportive par semaine. Loin de vous demander de faire de grands efforts, vous avez juste à aller suivant votre rythme afin de veiller au maintien de votre ligne.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Ibtissam Diet Emmadi (@ibtissamdiet)

La sédentarisation est aussi à éviter

La prise de poids peut-être également favorisé par une absence de mobilité ou une inactivité totale. En effet, lorsque vous consommez quotidiennement des aliments sans avoir l’opportunité d’utiliser l’énergie stockée dans votre corps, cela favorise la production de graisses. Vous vous sentez donc plus lourd que d’habitude et vous avez plus de difficultés à rester éveillé ce qui entraîne par la suite, la paresse.

C’est un constat souvent observé au niveau des femmes durant leur ou quelque temps après leur accouchement. Mais vous devez vous mettre en tête que cela peut également vous arriver lorsque vous ne multipliez pas vos déplacements. D’où l’importance de maintenir une vie mouvementée si vous ne voulez pas finir en surpoids.

En plus de ces facteurs, nous pouvons également citer comme éventuelles causes d’une prise de poids les facteurs liés au milieu de vie, à votre situation financière ou encore à votre environnement social. Dans votre recherche d’un équilibre permanent pour votre physique, la suralimentation ne doit donc plus être le seul élément de vos soucis.

Afficher Masquer le sommaire
Accueil / Lifestyle / Prise de poids : et si la suralimentation n’en était pas la principale cause ?